Dans les yeux de mon fils

J'avais du mal à me réveiller ce matin. Papa n'était pas content parce qu'il disait que je n'aidais pas et qu'on était pressés, on aurait dit que pour lui le temps passait très très vite. Quand il parlait, on aurait dit aussi qu'il parlait très très vite.

Après, on est partis à l'école, je suis au CP, je ne suis plus à la maternelle depuis longtemps !

En entrant dans la cour, j'ai couru vers M. pour lui donner l'enveloppe que j'ai préparée hier, j'ai mis dedans une lettre avec ce message JE TEME AVEC AMOURE ET JE TADOR et aussi un collier que j'avais reçu de je ne sais plus qui, j'étais petit, et il y a un coeur rouge avec marqué dessus un mot : LOVE. Quand je suis arrivée tout près d'elle, j'ai lancé l'enveloppe en l'air et j'ai continué à courir sans me retourner. Je crois qu'elle l'a ramassée. Aujourd'hui, c'est son anniversaire. Et hier, c'était la SAINT VALENTIN.

C'était SUPER à l'école aujourd'hui. D'habitude, je dis toujours TRES BIEN mais là, pour ne pas que mon papa continue à me poser des questions sur comment c'était à l'école parce que je n'aime pas parler de ce qui est fini, à quoi ça sert ?, j'ai dit SUPER. Mon coup a raté parce que SUPER, ça a rendu curieux mon papa et il m'a donc demandé de lui en dire plus. GRRRRRRRRR.

J'ai eu 9 sur 10 à la dictée. CROCODILE. CLE. ACROBATE. J'ai écrit tout juste. Papa ne comprenait pas pourquoi je n'ai pas eu 10 mais moi je sais : c'était mal écrit. A. a eu 4 sur 10 mais c'était drôlement bien écrit.

En rentrant à la maison, c'était bien parce qu'à peine arrivés, des copains sont passés alors du coup j'ai pu regarder la télé en mangeant des chips et de la ricotta. Quand il y a des amis, je peux regarder beaucoup plus la télé que normalement. Normalement, il faut toujours que ce soit lui qui arrête la télé. Là, c'est moi quand j'en ai marre.

J'avais les joues rouges quand je me suis assis à table. En fait, je me suis assis sur une chaise. ETRE ASSIS A TABLE, c'est une EXPRESSION.

J'ai réussi à ce que papa m'enlève le jus de la soupe aux pâtes et alors dans mon assiette, il n'y avait plus que des pâtes. On n'aurait plus dit que c'était de la soupe. Je n'ai pas voulu que papa mélange les saucisses avec les pâtes. Les saucisses, j'adore. Je suis trop content quand il y en a. Papa, il les mange avec la moutarde. BEEEEEUURK.

Pendant qu'on mangeait, papa m'a demandé si j'avais été puni aujourd'hui. En ce moment, il me parle beaucoup de ça. Mais moi, je ne m'en rappelle jamais.

Oui, cet après-midi, j'ai été puni. Heureusement que mon copain S. m'a donné à la récréation son cahier et comme ça j'ai pu recopier les devoirs pour demain. Facile : PAGES 65 ET 66. Les autres, ils l'ont fait avec la maîtresse quand j'étais puni. Mais j'ai pu rattraper à l'étude. Quand j'ai dit à papa que je ne savais plus pourquoi j'avais été puni, ça l'a fâché. Chaque fois c'est pareil : il veut savoir absolument pourquoi j'ai été puni. Mais moi je ne sais plus, j'ai oublié ! On dirait que ça l'intéresse seulement de savoir pourquoi j'ai été puni alors que moi j'ai envie de lui raconter ce que j'ai fait pendant que j'étais puni.

Il m'a expliqué que quand on est puni, on loupe des leçons et après on travaille moins bien et après on a moins de plaisir à apprendre et alors on s'ennuie plus souvent ce qui fait qu'on fait des bêtises et donc on se fait punir de plus en plus. Et puis aussi qu'après, on a une REPUTATION. Je n'ai pas bien compris ce que c'est mais c'est grave on dirait.

Quand cette discussion avec en plus pas le droit de jouer avec la cuillère ou de faire autre chose pendant qu'il me posait les questions, quand elle a fini, je m'étais réjoui avant d'arriver à table parce qu'il y avait de la glace, et ben j'avais plus faim ! Papa a dit que j'avais L'ESTOMAC NOUE, c'est pour ça. Il a arrêté avec ses questions et tout d'un coup il a fait comme si on n'avait jamais parlé de ces histoires que je n'aime pas raconter.

Alors il m'a dit que je n'avais qu'à manger sa glace avec lui... avec mes yeux ! Comme ça je n'aurais pas mal au ventre. On a rigolé. C'était bizarre, j'ai vraiment mangé sa glace avec mes yeux. Du coup, j'ai quand même eu envie d'en manger avec la langue alors j'ai ouvert le congélateur pour la septième fois mais cette fois j'ai pris la glace.

Pendant que je la mangeais, papa a fait la vaiselle et je lui ai demandé comment s'appelle cet animal qui ressemble à un lévrier mais qui n'est pas un chien.

Je ne sais pas comment il a fait mais il a trouvé tout de suite et il m'a dit : JE SAIS. Mais il n'a pas dit le mot. Il a fait une énigme. J'aime bien les énigmes avec les mots, je dois faire comme si j'étais détective. Papa m'a dit que c'est un lapin. Oui, oui, c'est vrai ! Mais le mot ne me revenait toujours pas... Alors il m'a dit qu'on doit trouver ça dans un LIVRE. Il a ensuite dit la première, puis la deuxième, puis la troisième lettre. Je devais deviner, j'étais tout près de retrouver le mot. Mais je n'y arrivais toujours pas ! Alors il m'a dit quelque chose que j'avais oublié, il m'a dit de repenser au premier indice... C'était quoi le premier indice ? Un lapin ? Il a dit : NON, TON INDICE, celui que je lui avais donné moi. Lévrier...

LIEVRE !

J'ai trouvéééééééééééééééééééééééééééééé.

Ma dent du dessus n'est encore pas tombée aujourd'hui. On voit qu'elle est à moitié arrachée. Papa n'a pas l'air de savoir quand elle tombera exactement. Je me demande si je peux le croire quand il dit qu'elle ne peut pas tomber pendant la nuit. Il dit que les dents disent toujours au revoir poliment, jamais elles ne partiraient comme des voleurs pendant la nuit.

On a lu les deux pages, la numéro 65 et la numéro 66. Puis encore un peu d'une histoire de mes livres à moi. Moi, je lis les histoires de Donald, Mickey, Dingo qu'en italien. C'est encore mieux. J'adore Paperino. Et Topolino aussi. Celui qui me fait le plus rire, c'est Pippo.

La lumière s'est éteinte. Papa veut toujours que je m'endorme vite mais moi je n'ai pas envie. Je voudrais que ça continue. Tous les soirs, il faut que je trouve une nouvelle excuse pour me relever. Il faut vraiment être très très ingénieux. Je dois toujours trouver une autre raison.

Sinon, papa me dit que demain matin, j'aurais du mal à me réveiller.

LChe