Il "ne briguera pas nos suffrages"... il ne manquerait plus que ça.
Je retiens juste qu'il continuera à nous aider et en particulier à aider la justice... Enfin !

Et voilà que tout le monde a vu "l'émotion d'un homme sympathique et chaleureux" et tous les poncifs de circonstance.

Pour le coup, il n'y a eu que Le Pen pour lui "rentrer dedans".
Raffarin, on n'en parle même pas. Même guimauve que son ancien patron.
Royal, s'est juste appuyée dessus pour se faire mousser.
Bayrou nous a fait le coup "d'on ne tire pas sur une ambulance"

Vivement, un Président qui soit une VRAIE PERSONNALITE.
C'est vraiment ce qui manquait à Chirac.
Au-delà, des programmes, je veux un Président  que je puisse admirer pour sa hauteur, sa sagesse, son aura. Et admirer ne signifie pas glorifier ou vénérer.
De Gaulle et Mitterrand étaient de cette trempe-là.

Aujourd'hui, il n'y a que Bayrou qui s'en approche.
Je lis, ici ou là, des critiques sur le fait qu'il se sente "habité".
C'est un mot qui me plait bien.
Quand un artiste est inspiré, guidé par quelque chose de supérieur, nous l'acceptons facilement, alors pourquoi pas un politique.

Lorsque vous, ou moi, découvrons, un jour, notre "mission de vie" tout ce qui n'aide pas cette mission devient dérisoire et on est "porté"

Et, si Bayrou était celui-là ?