Nous aurons du pain
                  Doré comme les filles
                  Sous les soleils d'or
                  Nous aurons du vin
                  De celui qui pétille
                  Même quand il dort
                  Nous aurons du sang
                  Dedans nos veines blanches
                  Et le plus souvent
                  Lundi sera dimanche
                  Mais notre âge alors
                  Sera l'âge d'or
                  
                  Nous aurons des lits
                  Creusés comme des filles
                  Dans le sable fin
                  Nous aurons des fruits
                  Les mêmes qu'on grappille
                  Dans le champ voisin
                  Nous aurons bien sûr
                  Dedans nos maisons blêmes
                  Tous les becs d'azur
                  Qui là-haut se promènent
                  Mais notre âge alors
                  Sera l'âge d'or
                  
                  Nous aurons la mer
                  À deux pas de l'étoile
                  Les jours de grand vent
                  Nous aurons l'hiver
                  Avec une cigale
                  Dans ses cheveux blancs
                  Nous aurons l'amour
                  Dedans tous nos problèmes
                  Et tous les discours
                  Finiront par Je t'aime
                  Vienne vienne alors
                  Vienne l'âge d'or...