le_hiboule hibou, c'est mon ami. "Frangins" qu'on se dit entre nous.
C'est son anniversaire.
29 ans que je le connais. Il en avait presqu'autant.
Vous savez, c'est le genre écorché vif qui a pris le dessus.
C'est un poète. Et, "un poète, c'est sûr, c'est emmerdant" chantait l'autre.
C'est donc un poète et un emmerdeur (surtout lorsqu'il met quelques coups de pieds dans mon blog :)
le hibou, c'est un Homme, c'est mon Ami et c'est mon Frère.

BON ANNIVERSAIRE FRANGIN !

C'est lui

Recueils de poèsie : "Recueil de constatations" "A l'aube de la liberté" "Le solitude" "A l'heure du hibou"

Extraits :

"J'ai laissé tomber le hach...
Comme on laisse tomber la hache ;
Et j'ai écarté l'alcool
Comme on laisse brûler l'alcool
J'ai ramassé mes haillons
Comme on laisse ses illusions
Et je suis allé plus loin
Arpenter d'autres chemins

Souvent la Solitude, assis sous mes vieux os,
M'assaille de tourments et me voûte le dos
Je condamne au hasard des tableaux sans motif
Et je reste des heures, inquiet, triste, pensif...

..." 1976

"Si je suis employé de banque
Ne croyez pas que c'est la planque
Si vous saviez combien je gagne
vous pourriez dire que c'est le bagne
Car si je brasse autant d'oseille
Ce n'est pas moi qui fait la ... paye...
Ne vous fiez pas à mon costume
Il est voulu pour la coutume
C'est pour faire croire que j'ai des sous
Sachez qu'il n'y a rien dessous
Je suis un simple dépliant
Entre mes chefs et les clients
...
De temps en temps dans un hold-up
Quand mon sang coule comme du ketchup
On vient me dire d'un ton facile
Il ne faut pas pas vous faire de bile
Ne craignez rien car c'est sans risques
Ca dure seulement le temps d'un disque
Je suis un simple paravent
Entre mes chefs et les truands
Si je suis employé de banque
Ne croyez pas que c'est la planque"
1978

Un peu personnel aujourd'hui, c'est vrai. Désolé.