16 mai 2007

L

Il est tard et pourtant tôt ce matin. La plume glisse grâce à son l.Le plinceau glissera avec un l en plus. Et s’il en avait deux, saurait-il s’envoler ?Le vide remplit le vide. Toile blanche et blanche toile.Page pleine et pleine page. Penne plage et plage penne.Tout et rien sont autant tout. Masse de vide et plénitude. Poids de joie.Silencieux son, fort de sa rupture. Celle qui viendra, plus tard.La goutte d’eau qui claquera grâce à ce l, limpide, sec et humide.Lettre de... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]