18 mai 2007

L'or des maris

Je n'ai quasiment pas de souvenirs de Tante Yvonne. Sans la télé, c'était difficile.Claude, elle, quelques bribes de Delon, d'affaires douteuses aux sonorités yougoslaves, de grande bourgeoise sèche et peu souriante. Mais, je me trompe peut-être.Anne-Aymone, je suis sûr que c'était au XIXème siècle. On ne peut pas pire. Un vase.Danielle, ce fut autre chose. Une emmerdeuse digne et forte. La meilleure. Partageuse en plus et pas rancunière.Bernadette ? Il parait que certains l'aimaient. Je ne parviens pas à le croire. Rien. Je n'ai... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]