Voilà, ma réaction à la formation de ce gouvernement. J'ai volontairement zappé les commentaires des spécialistes pour garder la fraîcheur de l'analyse d'un naïf intéressé.

Attaquons tout de suite. Notre Président fait du Bayrou. Pas étonnant, tout le monde fait du Bayrou maintenant.
Il y a des gens comme ça, vous savez ceux qui "ont toujours raison trop tôt". Dès qu'ils ne sont plus dans la course, on fait ce qu'ils avaient recommandé. Et eux, ne ramassent jamais les fruits des graines qu'ils ont planté. Qu'importe, ce sont de vrais généreux. Habités d'une abnégation vraie, ils n'ont besoin que de bonne conscience et de résultats positifs pour les autres. Au diable la reconnaissance sociale, les honneurs, les décorations, les chèques et les statuts, ils SONT.
Bayrou est de ceux-là.

Bon. Le gouvernement sent un peu trop le cahier des charges des 15 ministres et de la parité. Dommage.
C'est plutôt une bonne idée d'avoir casser les attributions auxquelles nous étions habitués.


Alain Juppé : Ministre d'Etat, ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durable
Ce ministère à cette place avec cette personnalité, c'est un signe. 15/20

Jean-Louis Borloo : Ministre de l'économie, des finances et de l'emploi
L'emploi avec l'économie, bonne idée. Borloo, je ne sais pas quoi en dire. 12/20

Michèle Alliot-Marie : Ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités.
Une vraie nomination de droite. On ne la voyait pas à la Défense et pourtant. On ne la voit pas à l'intérieur, alors attendons. 10/20

Bernard Kouchner (PS) : Ministre des affaires étrangères et européennes.
Excellente idée. Je l'avais vu au même poste en cas de victoire de Bayrou. L'erreur de Kouchner n'aura pas été d'accepter ce ministère, mais d'avoir soutenu Royal. Et que tous ceux qui pensent encore que la vie c'est la guerre contre l'autre camp en disent ce qu'ils veulent, Kouchner a raison d'essayer de faire quelque chose plutôt que de gâcher son talent dans une opposition stérile. 20/20

Brice Hortefeux : Ministre de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du codéveloppement. Là, ça fait peur. N'importe qui, mais pas lui à ce poste. Brou !!!  0/20

Rachida Dati : Ministre de la justice
Nickel. Rien à dire. Elle semble avoir les épaules. ET si quelqu'un y voit un symbole je considèrerai qu'il s'agit soit de sexisme, soit de racisme. 16/20

Xavier Bertrand : Ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité. 
Bof ! Compétent mais vraiment marqué Sarkozy 9/20

Xavier Darcos : Ministre de l'éducation nationale
Je n'ai pas gardé un grand souvenir de ses passages aux gouvernements. Et ce ministère est TRES important 6/20

Valérie Pecresse : Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Allez savoir pourquoi, elle m'est antipathique ; c'est bête hein les a priori. En plus un ministère à part entière pour elle, alors que l'Europe a un secrétaire d'état (ah ! parité quand tu nous tiens) 5/20

Hervé Morin (UDF) : Ministre de la défense
De la défense de lui-même n'est-ce-pas 5/20

Roselyne Bachelot : Ministre de la santé, de la jeunesse et des sports
Je m'en suis étranglé Bachelot, Jeunesse et Sports. La santé lui aurait suffit ou même le retour à sa pharmacie je ne disais pas non. 3/20

Christine Boutin : Ministre du logement et de la ville
Boutin logement et ville ou n'importe quoi d'autre, c'est non. 0/20

Christine Lagarde : Ministre de l'agriculture et de la pêche.
Oui, mais pourquoi là. 8/20

Christine Albanel : Ministre de la culture et de la communication, porte-parole du gouvernement
Je ne la connais pas et ne me suis pas renseigné. Alors, 10/20

Eric Woerth : Ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique
En voilà un qui peut retrousser ses manches. C'est un sérieux et il fallait un sérieux pour ça. 13/20

Roger Karoutchi : Secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, auprès du premier ministre
C'est le ministre "de" Cecilia parait-il. Et moi qui le croyais camelot aux Puces 5/20

Eric Besson : Secrétaire d'Etat à la prospective et évaluation des politiques publiques, auprès du premier ministre
Le seul qui a osé dire la vérité sur la campagne Royal. De là à être ministre. Bof ! 10/20

Dominique Bussereau : Secrétaire d'Etat aux transports, auprès du ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durable
Pas très charismatique Bussereau. Bussereau c'est Bussereau. 8/20

Jean-Pierre Jouyet : Secrétaire d'Etat aux affaires européennes, auprès du ministre des affaires étrangères et européennes
L'Europe avec Jouyet associé à Kouchner, je signe 14/20

Martin Hirsch, 43 ans, président d'Emmaüs-France, est nommé haut commissaire aux solidarités actives contre les pauvretés.
Il faudrait vraiment faire la fine bouche ou être systématiquement négatif pour ne pas apprécier cette nomination 20/20


Quelques remarques :

Christian Estrosi n'est pas ministre. Il sera donc... maire de Nice. J'espère me tromper mais ce n'est pas une bonne nouvelle pour nous.

Il faisait bon se prénommer Christine, Xavier et Eric aujourd'hui.

Sarkozy, forte personnalité, s'est arrangé pour en nommer peu ayant de la trempe. (j'en compte 5 - ça pourrait faire un jeu du dimanche)

Je regrette les critiques du PS. Après avoir été mauvais compétiteur, il devient mauvais perdant.