Tout le monde s'est réveillé beau ce matin.
Tati vend du Dior et je ne chante plus faux.
Le soleil s'est faufilé dans tous les esprits.
Tchernobyl est une crème solaire et Belleville enfin une belle ville.
Mon scooter marche à l'amour et enfante les ruelles étroites du Vieux Nice.
Le bleu est ciel.
Les jupes ont l'ourlet plus haut et les hauts tombent plus bas.

Tout le monde s'est réveillé beau ce matin.
Le bruit n'est que musique et la fumée caresse.
Le policier municipal m'a parlé poliment. Il semblait compétent.
Les voitures s'arrêtent aux feux rouges et j'ai couru une heure.

Tout le monde s'est réveillé beau ce matin.
Pour éviter monsieur, j'ai bousculé madame et le caddie à roulettes est tombé ; j'ai ramassé les pêches, les yaourts nature et le fenouil. J'ai demandé pardon. J'ai souri. Madame m'a remercié.

Tout le monde s'est réveillé beau ce matin.
Les fleurs poussent sur les robes et les poitrines sur les boutons.
Toutes les jambes font deux mètres.
Les démarches sont fières, légères et aériennes.
Les pieds ont acquis l'intelligence des mains.

Tout le monde s'est réveillé beau ce matin.
Le soleil tape et je pense au Mont Chauve du hibou.
L'avion d'easyjet est un oiseau du MoDem.
J'ai besoin d'une sieste.

Tout le monde s'est réveillé beau ce matin.