03 juillet 2007

La vie en vers (1985)

Quand tout ressemble à l'inutileQue se rapprochent les sourcilsToutes les pensées sont profondeurLa démarche devient lourdeurLe front se baisse, les mains s'empochentLe monde maigrit et se fait moche Banal état que l'on dit d'âmeA chaque fois éteint la flammeDe ce vouloir logé au coeurDes passionnés, des passionneurs Et puis, le temps, comme d'habitude,Repousse les vents d'incertitudeEfface orages et tempêtesCrève les nuages et les défaitesPour un matin nous envahirD'un beau soleil et d'un sourireQui feront croire endroit... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]