Il est des périodes où les engouements populaires dépassent complètement notre entendement.
Cette année, pour ce qui concerne
mon "entendement" personnel, il y a eu :

- Le retour de Michel Polnareff : le Dalaï-Lama pouvait remballer son charisme.

- La Coupe du monde de Rugby : Se mettre à 15 brutes sur un demi-terrain et ne pas trouver le moyen de désigner un gardien de but, c'est pas malin. Du coup, ils ont tous droit aux mains, c'est normal pour des boxeurs me direz-vous. (oui, je sais, c'est un peu léger)

-La finaliste de la Présidentielle, objet de toutes les fanitudes.

-Les Rolling Stones en concert. J'ai cru que le Christ était revenu.

-L'hommage à Baden Powell : comme s'il fallait nécessairement se déguiser en Blek le Roc pour faire du bien et montrer qu'on aime son voisin.

-Les célébrations des morts d'Elvis Presley et de Dalida : Phénomènes populaires me dit-on comme pour justifier positivement ces hystéries collectives. C'est ça, du pain et des jeux et ça continue.
Bon, maintenant, va falloir s'y faire, Dalida et Rimbaud, y'a pas photo, Elvis et Hugo y'a pas photo. Qu'on se le dise.

J'en profite pour saluer la médaille d'argent du marcheur Yohann Diniz qui n'a du son heure de gloire qu'aux  contre-performances des sprinters. Même pas d'engouement derrière lui.

J'ai le sentiment que les lecteurs exaspérés seront plus nombreux que les sympathisants aujourd'hui.
Pourtant, toujours pas de provoc' ici, des opinions.

Dernière minute : Patrick Mottard a décidé de présenter une liste aux Municipales de 2008 à Nice sans passer par les primaires du PS. (excellente nouvelle et sage décision ; quand on sait ce que ces primaires ont donné aux Présidentielles, on comprend) source de l'info