31 octobre 2007

Je suis vrai-ment déçu

"Nice Autrement", ça c'est du nom de liste !Non, je plaisante bien sûr.Sans doute des pros de la com derrière cette trouvaille ! Quelques fois, les artisans ont plus de bon sens.Bateau, plat, banal, désuet, creux, sans ambition. Voilà ce que je perçois.Tout de suite, on revoit le "Présider Autrement" de Jospin. Tu parles d'une référence 2002. Mais, personne n'est superstitieux par ici. Tant mieux.On se souvient des analyses sur "l'Autre ment", qui renvoie de l'agressivité. Aujourd'hui, l'Autre s'appelle... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

30 octobre 2007

"Parlez-moi de moi..."

Un ami me demandait pourquoi les cibles privilégiées de mes "attaques" ou "critiques" sont toujours ceux que j'aime le plus.Avec comme exemple le plus flagrant qu'étant de gauche, je ne disais jamais de mal des gens de droite.Bon exemple, en effet.Il m'aurait suffi de m'en sortir avec un qui-aime-bien-châtie-bien et le tour était joué.J'ai voulu aller plus loin dans ma réflexion et en ai conclu que ces facilités me dérangeaient. Facilité à critiquer les gens différents, ceux qui pensent autrement, facilité à hurler... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
29 octobre 2007

L'égo

Dans une évolution spirituelle, il est un moment où il faut se libérer de son égo, bannir vanité, orgueil, amour-propre. Facile à dire, pas à faire. Cet égo permet souvent une adaptation au réel, une efficacité face aux autres, une faculté à se défendre, à se débrouiller, à se vouloir du bien, voire un allié de l’instinct de survie. Le chemin de l’oubli de soi est long.Abnégation, sagesse, distance. Tant de mots qu’on travaille, qu’on triture, qu’on sloganise ; qu’un jour, on fait miel et le lendemain épines,... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 octobre 2007

Ici, le dimanche, c'est Dimanche

Vous avez accouché d'une toileet vous devez lui donner un nomBon Dimanche:-)
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
27 octobre 2007

Nous verrons (Chateaubriand)

Le passé n'est rien dans la vie, Et le présent est moins encor ; C'est à l'avenir qu'on se fie Pour donner joie et trésor. Tout mortel dans ses yeux devance Cet avenir où nous courrons ; Le bonheur est espérance ; On vit, en disant : nous verrons. Mais cet avenir plein de charmes, Qu'en est-il lorsqu'il est arrivé ? C'est le présent qui, de nos larmes, Matin et soir est abreuvé ! Aussitôt que s'ouvre la scène Qu'avec ardeur nous désirons, On bâille, on la regarde à peine ; On vit, en disant : nous... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2007

La pluie est poésie

Il pleut. Il marche. Tête baissée comme si ça le protégeait plus. Il fait vite mais les flaques d'eau le freinent souvent.La suivante n'est pas une flaque, c'est une mare. Et voilà qu'il peste intérieurement contre l'incompétence des services de voirie. Obligé d'enjamber une bordure et de mettre le pied sur le gazon. Comme il a bien fait ! Merci "l'incompétence des services de voirie".Là, derrière la bordure sous son pied, une feuille de papier quadrillée, mouillée, trempée même.Quelques lignes écrites sous forme de... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

25 octobre 2007

Nathalie, tout simplement (sourire)

Dès la petite enfance, c’était mal parti.Elle naquit Gauchère. Elle crut à un signe du destin : Elle sera de Gauche envers et contre tout, en rose et contre tous.Le destin en rajoutait. Elle ouvrit les yeux dans un monde bousculé aux slogans « pavés », si j’ose dire, de bonnes intentions : Elle sera "contre". La solidité de sa fidélité n’aura d’égal que celle du granit de sa région d'origine. Elle aurait rêvé d’être Astérix, mais sa moustache ne poussa jamais.Plus tard, c’était le temps où on... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
24 octobre 2007

Le cinquantenaire... de gauche

Après mon article taquin et affectueux sur les quarantenaires de gauche et sous la pression "amicale" de certains, je me penche sur le cinquantenaire. Le cinquantenaire de gauche est un Ravaillac qui n'a rien fait. Ecartelé entre tradition et modernité, il a fait des va-et-vient constants. Quand il se croit jeune, on le dit vieux et quand il se croit vieux, on le dit jeune.Il pense être au milieu du chemin mais l'horizon s'approche. Il voudrait servir à quelque chose sans savoir à quoi, tant il passe son énergie à se... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
23 octobre 2007

Municipales à Nice ; ça faisait longtemps !

Désolé pour les autres : nisso-niçois aujourd'hui. Voilà. C'est fait. Notre Secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer, Christian Estrosi, vient de se déclarer candidat à la Mairie de Nice.Nous le savions tous, mais c'est dit.Ce que nous savons tous aussi, c'est qu'avec ou sans Peyrat dans les pattes, il a toutes les chances d'être Maire de Nice en mars prochain.Ne nous avouons pas vaincus, mais...je compte sur les Niçois (il y en a 3 ou 4 qui passent par ici de temps en temps) pour saisir la chance aussi minime soit-elle de lui faire... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
22 octobre 2007

Table basse

Table basse : L 67 cms l 34 cms h 40 cms5 planches identiques : 1 miroir collé sur une tablette en boisSocle : Miroir vers le hautPlateau : Tablettes dos à dos, un miroir vers le haut, l'autre vers le basEntre les 2 : Parois posées verticalement miroirs face à face en flèche avec un angle de 45°.Résultat : Plusieurs vues à l'infini. Le plus intéressant étant de déposer un objet à l'intérieur (ici une vieille burette d'huile et une tâche de peinture) et de chercher à regarder vers le bas (en puits) ou vers le haut (en cheminée) ... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]