27 novembre 2007

Saint François Bayrou

Cher François, Je me permets de t’écrire pour accompagner tes désillusions, et de te tutoyer pour te marquer ma fraternité. Oui, tu comptes une nouvelle défection et celle-ci est de taille, puisqu’il s’agit du plus médiatique d’entre vous.Certes, il fait ce qu’il veut. Je ne peux défendre Kouchner et critiquer Cavada. Mais ce qui m’inquiète un peu plus, c’est cette idée obstinée, que je partage avec toi que ce chemin, disons plus pur pour faire vite, est possible à suivre et ses moyens possibles à mettre en... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]