Grand Soleil et Mauvais Temps

prom_028

La météo devait être abominable, elle fut admirable.
Mon chrono devait être acceptable, il fut lamentable.
Je décide que je vaux ce que je prévois, pas ce que je fais.
(Cela me rappelle l'étonnement d'un de mes employeurs d'antan à qui je demandais de me payer en fonction de mon potentiel et pas de mes résultats. Réfléchissez, ce n'est pas si absurde)

Cette première course de l'année est un peu démoralisante car s'y retrouvent beaucoup de coureurs de très bon niveau et jouer à domicile ne procure aucun avantage.

Donc, pas vraiment C.lassique cette Prom' pour moi. Comparée à l'année dernière, (record personnel sur la distance) je l'ai vécue Autrement : Mon compagnon habituel de course était absent et les autres amis, dispersés. Je me suis surpris à intégrer, temporairement, une autre famille, mais j'en parlerai une autre fois.

Mon ami 3971 est arrivé, comme prévu, bien avant moi.

Mon cardiofréquencemètre a bippé deux fois.
La première lorsque j'ai côtoyé sur le parcours Patrick Mottard (pour les estrangers, c'est le candidat que je soutiens pour les Municipales à Nice) et une seconde fois en doublant un Poisson Zèbre à l'approche de l'arrivée.
L'émotion sans doute.

Après la course, on se dit qu'on s'est un peu trop ménagé et pendant la course on se demande comment on a pu avoir l'idée d'envisager un jour de courir un marathon (nous ne sommes là que sur un 10 kms)

Prochaine course prévue : Semi-marathon Nice-Monaco le 10 février... pour le plaisir des yeux.