09 février 2008

Plume d'ange (Claude Nougaro)

Vous voyez cette plume ? Eh bien, c'est une plume... d'ange Mais rassurez-vous, je ne vous demande pas de me croire, je ne vous le demande plus. Pourtant, écoutez encore une fois, une dernière fois, mon histoire. Une nuit, je faisais un rêve désopilant quand je fus réveillé par un frisson de l'air. J'ouvre les yeux, que vois-je ? Dans l'obscurité de la chambre, des myriades d'étincelles... Elles s'en allaient rejoindre, par tourbillonnements magnétiques, un point situé devant mon lit. Rapidement, de l'accumulation de ces... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

08 février 2008

Attali

Le camp des Roses est livide Contre eux planchait Attali Il avait un joli nom, ce guide Attali Le camp des Roses était rance Et sa fleur était au tapis Restait pour changer la France Attali Tous les membres de sa commission Prirent 316 décisions Je rêvais déjà Qu’on pourrait saisir cett’ chance D’aller en intelligence Boire ce tonneau-là Le camp des Roses était vide Rapport sous l’bras, j’en ai souri Il avait bien travaillé, ce guide Attali, Attali... Dans son antre à l’Elysée Un Français de Président L'attendait... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
07 février 2008

Un Ami 100%

Je vous ai déjà parlé ici de ma déception lorsque j’appris qu’une connaissance amicale apparaissait sur la liste des appareils, et, dissidente du bon sens, c’est-à-dire la liste du Parti Socialiste à Nice. Après quelques tentatives de rapprochements et de on-fait-comme-si-de-rien-n’était, il semble que cette connaissance ait compris et elle fait désormais moins sonner mon téléphone. Affaire réglée, j’espère. Aujourd’hui, il se passe autre chose : Plus question de connaissance amicale, il s’agit d’un Ami... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 février 2008

Sacrés cadeaux

Il y a quelques années, l'un de mes enfants m'a offert, pour Noël, un livre de maximes de Confucius.Autant vous dire qu'il fut lu avant que le Père Noël n'arrive chez lui. Et depuis, relu, relu, relu...Tout me plait. Cette recherche intérieure, personnelle, la rigueur du travail sur soi. Cette philosophie de la vie et cet esprit me conviennent parfaitement.On met en avant, les possibilités de changer les choses par soi. La construction de l'Individu est privilégiée. Cela lui permet de mieux apporter aux autres.Exemple : "L'homme... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
05 février 2008

Autrefois

Autrefois. Vestibule. Coordination. Idoine. Antépénultième. Rastaquouère. Pérenne. Dominique Zardi. Baklava. Plénipotentiaire. Psalmodier. Adverbe. Placenta. Ambulatoire. Michel de Montaigne. Savarin. Plumitif. Sunnite. Pleutre. Alexandrin. Trifouillis-les-Berdouilles. Penne. Lippe. Clitoris. Biscotte. Dalle. Palefrenier. Ballast. Billevesée. Prégnant. Vilipender. Avanie. Besbre. Convenable. Jaune. Lima. Plus. Fièvre. Père de Chimène. Patate. Jonc. Port-Vendres. Pestiféré. Car. Au cœur de la gare de Gap. Infante. Autrefois.
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 février 2008

Attachez vos ceintures !

L’une des deux anecdotes qui m’ont, il y a deux ans, amené à échanger sur Internet est la suivante : J’avais croisé Patrick Allemand (élu socialiste) au volant de sa voiture SANS CEINTURE. J’avais naïvement voulu partager mon indignation. L’écho me laissa sans voix : J’étais rigide, intolérant, pointilleux, réac, moraliste, etc. L’intéressé lui-même me répondit pour confirmer qu’en effet, cela lui arrivait. Après quelques échanges, il admettait, en s’excusant certes, qu’il lui arrivait aussi de téléphoner au volant. ... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
03 février 2008

Ici, le dimanche, c'est Dimanche !

Journée de l'Aphorisme-MaisonDéposez le vôtreCommentez les autresVoici le mien :"Qui peut le moins, peut le plus"
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
02 février 2008

l'Homme dans la cité (Jacques Brel)

Pourvu que nous vienne un homme Aux portes de la cité Que l'amour soit son royaume Et l'espoir son invité Et qu'il soit pareil aux arbres Que mon père avait plantés Fiers et nobles comme soir d'été Et que les rires d'enfants Qui lui tintent dans la tête L'éclaboussent d'un reflet de fête  Pourvu que nous vienne un homme Aux portes de la cité Que son regard soit un psaume Fait de soleils éclatés Qu'il ne s'agenouille pas Devant tout l'or d'un seigneur Mais parfois pour cueillir une fleur Et qu'il chasse de la main... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 février 2008

"La casa"

Depuis quatre ans déjà, nous avions une maison en dur. Nous l'appelions "la casa" forcément. Celle d'avant s'appelait "la carovana". Lorsque l'employeur de mon père décida de faire construire leurs propres maisons à ses ouvriers, cela tomba à pic, ma mère débutait sa quatrième grossesse. Il était temps. Le patron avait fait installer l'électricité et un robinet d'eau. Largement suffisant. Le luxe. Quatre ans de vie de pacha pour nous. Ni salle de bains, ni toilettes. Le bonheur et l'harmonie familiale étaient... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]