051001

Je suis jaloux. Tout simplement jaloux.

Jaloux du Vélo'V de Lyon que j'ai déjà utilisé, apprécié, encensé.
Cette idée de vélo de ville en libre-service est vraiment géniale.
Et en plus, on fait financer par des industriels.
Je ne vois aucun frein à ce mode de transport écolo, moderne et... intelligent, quoi !

Voilà, que Paris s'y met avec son Vélib'.

Et la cinquième ville de France au climat privilégié ? Rien qui puisse y ressembler.

Seule objection : Nos collines.
J'ai bien observé et j'affirme que la quasi-totalité des niçois est dotée de mollets.
Les objections du type "la voiture ici, c'est culturel" sont, bien entendu, irrecevables. Sinon, la liste serait longue de ce qu'on devrait accepter sous prétexte que "c'est culturel".

Des vélos en libre-service à Nice, c'est possible.
Je ne rentre pas dans le détail. Je ne suis ni politique, ni technicien et penser, je peux, mais faire me fatigue.

Alors, j'ai trouvé le nom, c'est déjà pas mal. NissaVélo

Je répète, je suis jaloux.

Alors, j'accepte ici, les idées, les objections...

velib