Franchement... En toute honnêteté... Pour parler vrai... Sans mentir... Sincèrement... Pour tout dire...

Pollution du langage ou constat de relations humaines viciées ?

Qu'avons-nous besoin d'ajouter tous ces petits mots qui prouvent que la fois d'avant il y avait astuce ?
Bien sûr, j'entends déjà que si "l'Autre était honnête et sincère, comme je le suis moi-même, je n'aurais pas besoin de préciser tout cela"
Ben voyons !
C'est toujours l'Autre qui a commencé.

Et si on faisait, sans s'occuper de ce que fait l'Autre, quoi que fasse l'Autre.

Il est plus facile de dire la vérité que de mentir.
Il est plus facile d'être sincère que de biaiser.
Il est plus facile d'être franc qu'hypocrite.
Il est plus facile d'être honnête que de tricher.

Puisque c'est plus facile, n'attendons pas que l'Autre commence, commençons.
Et sans chercher à comprendre ce que nous avons à gagner ou à perdre.

Nous avons entendu...
le curé nous le dire
l'instituteur nous le dire
nos parents nous le dire
Nous, le dire à nos enfants

Rien de plus simple. Respectons. Appliquons-nous ce que nous disons aux autres d'appliquer.

Naïf ? Utopiste ? Idéaliste ? Prétentieux ? Arrogant ? Donneur de leçons ?
Qu'importe ! Sachant que tout le monde est d'accord avec moi dans son for intérieur, j'ose dire qu'il suffit d'appliquer. et s'il n'en reste qu'un à le faire, soyez celui-là.