31 mai 2007

Vintage

Dès que j'entends "Vintage", j'ai tout à coup la chair de poule.M'apparaissent alors, des images d'une série télé "les jours heureux", une Chrysler PT Cruiser, une Harley-Davidson, un juke-box, un tabouret sablier en plastique marron, l'horloge de l'ORTF... Et vous ça vous fait quoi ? Autant vous dire que cette chair de poule est désagréable.En effet, je vois dans cette espèce de mode rétro, un mélange de nostalgie ringarde et de manque d'imagination, un côté c'était-mieux-avant traditionaliste, une ... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

30 mai 2007

Tribune libre à... Claudiogène

La falaise risque beau.L'eau, amie chère, assure solitude et foi.Devant l'illusion la boisson pêche l'heure.Signe du vent, l'ire slalome.Cerise meublée et apôtre vert goûtent le fruit de l'immeuble voûté.Plus tard, la mélancolie couche ses rayons dans l'appui.Stupide vérité et jongleuse catastrophe paradent.Furtivement, le souffle pleure.Le ticket jauni jaunit sans courage.L'Australie vide son bar quand l'idée se fait automobile.Plouf ! dit Shaekspeare et Peut-Être meurt.Source de nuit, le tic-tac toque.Misérable et joyeux, Apollon se... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
29 mai 2007

La famille Blogs

Notre cher Christian a réuni dimanche dans sa campagne ses amis blogueurs.Nouvelles rencontres.Balade avec les ânes.Nature et amitié.Puis, repas et discussions... infinies, inachevées, passionnées... passionnantes. Chacun se connait sans se connaitre. Je continue à croire que ces connaissances sont plus riches. On a évité grâce à la virtualité des échanges, tout ce qui ne sert à rien : les conventions, les politesses inutiles, les timidités, les hésitations.Nous allons ainsi au coeur de l'humain.Car, je le répète sans me lasser,... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
28 mai 2007

Mes voisins

Mes voisins immédiats sont charmants. Ceux d'en face, d'une discrétion absolue, aimables, souriants, serviables. Ceux du dessus, des amis. Bon, des amis, quoi ! Ceux du dessous. Absents. Belle initiative. Ceux d'à côté.Voilà ce qu'il y a sur leur porte : Quand on met ce type de message sur sa porte d'entrée, il y a du sens, on ne peut pas être mauvais ; ça tombe bien, ils ne sont pas mauvais.Même très sympathiques. Bon, un défaut, mais, nul n'est parfait. On n'a pas encore importé l'idée new-yorkaise des... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
27 mai 2007

Ici, le dimanche, c'est Dimanche

Dans le texte qui suit se cachent les noms de 13 écrivains. A vous de jouer. Dans la bruyère où rôde la biche aux abois, près de Sedan, te souviens-tu de ce bar-restaurant régi depuis longtemps par ce bonhomme nippé d'un frac amusant, qui sur un air d'adagio nous recevait de façon radin comme un rat - et aussi moustachu gourmet, amoureux de son art, audacieux même avec ses sauces, régnant sur sa cuisine en vrai tyran où il hurlait ses ordres au mitron épuisé, vigneron averti, certes, mais qui abusait du pinard au détriment de son... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
26 mai 2007

L'expo de Louis-Paul

C'était hier. Mairie annexe du Cros à Cagnes-sur-mer. Vernissage de l'expo Photo de Louis-Paul Fallot. Je vous ai déjà parlé de lui, tant son art me touche vraiment. Un oeil fin, précis, juste.La visite de son site, si on prend le temps de tout fouiller vous en apprend beaucoup sur cet homme, sa passion, sa vie et... sa "nouvelle vie". Mais, tout cela, ses photos, son site n'avaient pour but que de m'amener à le voir, à lui serrer la main. Je ne le connaissais pas et je le connais. Demain, j'aurai le plaisir de le... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 mai 2007

"immeubles en fête"

Si quelqu'un connait quelque chose de plus bête que ça, je le remercie de me prévenir.Je suis toujours heureux d'apprendre. Même si souvent, avec ce genre, on hésite entre le rire face au ridicule et la déprime face à la médiocrité. Il y avait déjà les "pots de départ", les bals des débutantes, les kermesses, les lotos d'associations, les rallyes et le téléthon, mais là, avec la "fête des voisins" (ou "immeubles en fête"), on atteint des sommets. Soyons sérieux. Il parait que c'est pour créer du... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
24 mai 2007

Au secours, j'habite la 1ère...

Rien ne m'aura été épargné en cette année politique.Laissons au passé toutes mes interrogations, mes doutes, mes colères et, tout de même, mes quelques espoirs concernant les élections présidentielles. Pour l'avenir très proche, les législatives, nous sommes enfermés dans nos circonscriptions. Il se trouve que dans la mienne, compte tenu de mes convictions, de mon histoire et de ma dignité, le choix, encore une fois est cornélien :14 candidats, rien que ça. Le sortant était UMP. Il est devenu MPF et sur ses affiches inscrit... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
23 mai 2007

L'individualisme (2) est un humanisme

Dans cet essai, François de Singly répond aux détracteurs de l'individualisme. II fait comprendre comment l'individualisme dessine l'idéal d'une société où il n'y aurait plus " ni juif, ni Grec..., ni esclave, ni libre..., ni homme, ni femme " (Paul, épître aux Galates), mais où chacun serait un individu " à part entière ". Souvent on pense l'individualisme comme le règne de la concurrence généralisée, de la guerre de tous contre tous, et du libéralisme économique. C'est oublier que l'individualisme... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
22 mai 2007

L'individualisme (1) : à 3 mètres 50

A force d'entendre dénigrer mon goût pour l'action individuelle, ma quête perpétuelle d'indépendance et ma préférence pour la réflexion solitaire, j'avais décidé, plutôt que justifier cette position par mille arguments inaudibles aux oreilles de ceux qui ne se reconnaissent que dans le groupe, de lancer une formule et d'en rester là.Je disais : "Je suis un individualiste altruiste" Cela n'a pas suffit. Il en restait encore pour juger égoïste de ne pas se mêler, s'emmêler aux autres, prétentieux de se penser hors... [Lire la suite]
Posté par claudiogene à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]